• Accident de Millas !

    Un témoin de l'accident de car scolaire: "On a vu le train arriver, le bus s'engager... C'était atroce"

     Accident de Millas !

    Georges Barry était dans sa voiture lorsqu'il a assisté à la collision entre un TER et un car scolaire, dans laquelle cinq enfants ont été tués et une vingtaine de personnes ont été blessées. Il raconte la scène à BFMTV.
    Peu après 16h jeudi, un car scolaire est entré en collision avec un TER à un passage à niveau à Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Cinq enfants ont été tués et une vingtaine de personnes ont été blessées, dont la conductrice du bus et trois personnes à bord du train.

    Georges Barry se trouvait dans sa voiture au passage à niveau et raconte la scène sur BFMTV:
    "C'est allé tellement vite. Les barrières étaient baissées, on a vu le train arriver, on a vu le bus s'engager. (...) C'est le bus qui a voulu débloquer la barrière. A mon avis, la conductrice n'a pas vu que les barrières étaient baissées", assure-t-il. "J'étais en face, j'étais la seule voiture", précise le témoin.
    Les enquêteurs entendent pour le moment plusieurs témoignages et les premiers éléments de l'enquête n'ont pas encore permis de déterminer les circonstances exactes de la collision, notamment si les barrières étaient levées ou baissées.
    "Je n'ai pas dormi, c'était trop atroce"
    "Ça va tellement vite. On a coupé la voiture, on est descendus, on a appelé les secours", confie, encore très ému, le conducteur qui a porté secours aux blessés. "Il y en avait partout, c'était un vrai carnage. C'était atroce. Les secours sont arrivés au bout de cinq minutes."
    "Je n'ai pas dormi, c'était trop atroce", renchérit le témoin ce vendredi matin. Il assure que les gendarmes et pompiers sont arrivés en "4-5 minutes" sur la scène de l'accident, après que son collègue a appelé les secours.
    Trois enquêtes ont été ouvertes à ce stade. L'une, judiciaire, sous l'autorité du procureur. L'autre, administrative, menée par le bureau "enquête-accident" du ministère des Transports. Une troisième est interne à la SNCF.
    L'enquête de flagrance pour "homicides et blessures involontaires" a été confiée au groupement de gendarmerie des Pyrénées-Orientales.

    http://www.bfmtv.com/police-justice/un-temoin-de-l-accident-de-car-scolaire-a-millas-c-etait-atroce-1327775.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :