• Deux têtes de vainqueurs...

    Deux têtes de vainqueurs...Posté par:Pieds Noirs 9A..

     Dans Archives et le droit de savoir 

    Deux têtes de vainqueurs.

    Ou plutôt deux traîtres de vainqueurs .

    L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

    Deux têtes de vainqueurs......

    ll était une fois........des Anglais, et aussi des Américains qui depuis 1940 lorgnaient du côté de l'Algérie car l’importance géographique du pays, ainsi que le reste du Maghreb : le Maroc et la Tunisie les intéressaient particulièrement.

    Kennedy jeune sénateur démocrate va précipiter les choses avec son "discours algérien du 2 juillet 1957" qui fit à cette époque l’effet d’un coup de tonnerre . Il constitua la première contribution politique se prononçant franchement pour l’indépendance du peuple algérien.

    En prenant la parole au Sénat, Kennedy critiqua brutalement la politique américaine de soutien total à la France dans sa lutte contre les rebelles algériens. Il jugeait que le moment était venu "où les États-Unis doivent faire face et assumer leurs responsabilités de leader du monde libre pour tracer la voie vers l’indépendance politique de l’Algérie". 
    (Ce discours s'inscrit dans un contexte international bien particulier, celui de la guerre froide entre les deux blocs : l’Est et l’Ouest. Cet activisme de Kennedy montre une croyance infaillible dans les capacités illimitées de l’Amérique et ce n'était certainement pas sans arrière pensée car Kennedy savait qu’en donnant à l’Afrique une belle place dans sa campagne électorale, il séduirait les électeurs noirs dont il avait besoin. Il voulait aussi démontrer que l’Afrique était devenue l’un des théâtres d’opération de la guerre froide.)

    Cela ne vous rappelle pas certains dirigeants Français avec les printemps arabes? Et au nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes... (surtout pour les mémoires courtes).

    Et l’Humanité voit dans "le discours algérien", tout d’abord, une critique de la politique de l’Administration américaine sur le dossier algérien, puisque Eisenhower hésitait toujours et les Anglais le suivaient de toutes façons.
    Déjà le 13 février 1950, un appel fut adressé aux États-Unis pour venir en aide aux Algériens, cet appel lancé par Saïd, petit-fils de l’émir Abdelkader, ne fit qu’augmenter les soupçons de la France.

    Les autorités et la communauté Françaises en Algérie n’avaient plus confiance envers les Américains. Kennedy n’hésita pas à recevoir les Algériens et à s’entretenir avec eux. Ils cherchaient, à cette époque, par tous les moyens, à faire entendre la voix de leur mouvement de libération nationale aux États-Unis, et surtout aux Nations Unies.

    Pourquoi un sénateur américain prononce un tel discours sur l'Algérie? qui lui a soufflé dans l'oreille ? Certains désignent Abdelkader Chanderli le cerveau à l’origine du "discours algérien". 
    Chanderli était présenté comme un ami et même un intime de Kennedy qui allait souvent partager le sandwich qui servait de déjeuner au sénateur, pour lui parler de la situation en Algérie. 
    D'autre part, les hommes du FLN ont mené une grande campagne internationale en 1957, et une grande offensive médiatique aux États-Unis. Son but était de rompre le silence et de faire parler de la question algérienne à tout prix. 
    Cette tactique de contact et de harcèlement des responsables et des formations politiques influentes était, selon Hocine Aït Ahmed, l’un des chefs historiques du FLN, la force du mouvement algérien de libération.

    Voilà donc l'ambition d'un homme prêt à tout, un sénateur démocrate américain, un animal politique qui a œuvré pour l'indépendance de l'Algérie.Alors que cela ne lui regarder pas cette affaire ...Visant principalement le Pétrole du Sahara ...Cet homme fut un traître surtout voyant la population civils innocentes se faire massacrer ... 

    Les Américains par l'intermédiaire de Kennedy qui a été élu entre temps Président des Etats Unis, ont poussé De Gaulle à agir.


    Le livre de Manuel Gomez "J'accuse De Gaulle" est à lire et à posséder dans notre bibliothèque pour nos descendants.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :