• Les agressions sexuelles se multiplient outre-Manche...

    Les agressions sexuelles se multiplient outre-Manche...
     
    PUBLIÉ PAR :MANUEL GOMEZ LE 24 OCTOBRE 2018 ..
     

    Les agressions sexuelles se multiplient outre-Manche...

    Après les drames survenus à Telford, Rochdale ou Rotherham, c’est à présent à Huddersfield, dans le Yorkshire, que ces criminels ont sévi.

    Des groupes d’individus, d’origine pakistanaise, ont violé, et violent, depuis plusieurs années et, jusqu’à présent, c’était le silence total, pratiqué volontairement par les médias ou imposé par la loi.

    En effet, un décret datant de 1981, autorise la justice anglaise a une « reporting restriction », c’est-à-dire une « interdiction de publier » ou de « reporter » la publication de tout article relatant une procédure judiciaire.

    Ce fut le cas notamment à Telford, près de Birmingham, où le « Sunday Mirror » vient de révéler que près de 1000 jeunes filles « appartenant à la classe ouvrière blanche » avaient été victimes d’un réseau de pédophiles pakistanais

    Alertés à plusieurs reprises, ces crimes ont été systématiquement minorés par les autorités, dans ce Royaume Uni acquis au multiculturalisme, par crainte d’être accusées de racisme et de ne pas offenser telle ou telle communauté. Même la police refusait d’ouvrir les enquêtes.

    Les autorités anglaises se soumettent aux mœurs et coutumes des diverses communautés et il est admis que la pédophilie est liée à la culture pakistanaise. Les diverses enquêtes démontrent qu’effectivement les pakistanais condamnés à Rotherham étaient persuadés que leur religion les autorisait à commettre ces sévices.

    Pour ces diverses raisons la presse britannique, dans sa quasi-totalité, ne relatait que fort timidement ces agressions sexuelles commises par les diverses communautés qui composent son paysage.

    D’ailleurs, même en France, « L’Obs. » a osé accuser ceux qui informaient sur ces crimes « d’afficher des clichés et des fantasmes xénophobes, qui faisaient le miel de la fachosphère ».

    Il est vrai que « L’Obs. » !

    Applaudissons Tommy Robinson, ce fondateur de la « Ligue de Défense Anglaise », d’avoir brisé cette loi du silence, ce qui lui a valu une condamnation de 13 mois de prison pour « outrage à la justice » et qui a imposé un embargo médiatique sur son incarcération.

    Le « Yorkshire Post » s’est totalement ridiculisé en écrivant que « Tommy Robinson devait des excuses aux victimes des gangs pour les avoir désigné au grand public » !

    Le récent procès qui vient de se dérouler devant le Tribunal de Leeds, le 8 octobre, au cours duquel une vingtaine d’ordures ont comparu pour 22 viols commis sur 11 adolescentes, dont les plus jeunes avaient à peine 11 ans, droguées, menacées, obligées de se soumettre à toutes les requêtes sexuelles puis violées.

    Bien que, sur ce récent procès, le silence médiatique ait été ordonné à la presse, par voie de justice, l’autorisation de publier a été donnée ce 19 octobre.

    Fort heureusement ce principe est totalement inconnu en France, du moins officiellement, mais au regard de la politique migratoire et des mœurs qui se pratiquent en Grande Bretagne, il est fort souhaitable qu’elle quitte l’Europe le plus rapidement possible. Une Europe déjà suffisamment souillée !

    Allemagne : Cologne – Un migrant illégal d’origine sénégalaise, âgé de 46 ans, avaient été libéré il y a trois mois, après avoir participé à un programme destiné aux délinquants sexuels présentant un risque de récidive qui, selon les autorités, lui avait permis de s’assagir.

    Il n’a pas pu résister à la tentation et le 21 octobre il a violé une jeune femme de 21 ans.

    La jeune femme a pu s’échapper du logement de l’africain où elle avait été contrainte de se rendre et a pu alerter la police.

    Ils ont procédé à son arrestation immédiate.

    Selon le journal « Journalistenwatch », l’Allemagne d’Angela Merkel a vu son taux de criminalité grimper en flèche, en particulier pour les crimes sexuels.

    Toujours en Allemagne, mais dans la ville de Gütersloh, dimanche 14 octobre vers 6 h 15, deux jeunes femmes, Linda Cariglia et Karolina Smaga, âgées de 20 et 21 ans, qui sortaient de discothèque et se dirigeaient vers la gare, ont entendu des bruits et aperçu une femme qui se débattait dans un buisson contre un agresseur.

    Faisant preuve d’un grand courage, elles n’ont pas hésité à se porter à son secours.

    Le violeur, un migrant illégal d’origine marocaine, âgé de 25 ans, qui séjournait dans un centre d’accueil pour réfugiés à Herford, a frappé l’une des deux, lui arrachant son portable puis a tenté de s’enfuir.

    Dans une impasse il s’est saisi de son vélo mais Karolina s’est jetée sur lui et l’a fait tomber.

    Le marocain a saisi un couteau et a blessé à la main la courageuse jeune femme, puis s’est enfui.

    Après la description fournie par les jeunes femmes, le marocain n’a pas tarder à être appréhendé.

    Enfin, à Krefeld, toujours selon le journal « Journalistenwatch », Deux migrants ont suivi en vélo une dame âgée de 84 ans, qui se déplaçait à l’aide d’un déambulateur.

    Alors qu’elle traversait une zone peu fréquentée, ils lui ont arraché son sac à main, qui était accroché au déambulateur.

    Elle a chuté lourdement sur le trottoir et malgré l’arrivée rapide des secours, alertés par un témoin de l’agression, qui l’ont transporté vers l’hôpital le plus proche, elle n’a pu survivre.

    Les autorités allemandes ont diffusé la description des deux assassins, fournie par le témoin : âgés d’environ 25 ans, peau foncée, cheveux, barbes et visages noirs, probablement des africains.

    Espagne : Valence – Les 450 policiers nationaux qui avaient été affectés afin d’accompagner l’arrivée massive des migrants des navires ONG « Verseau », « Aquarius » et deux autres, soit plusieurs centaines d’illégaux, avec l’accord du gouvernement socialiste de Pedro Sanchez, ont protesté devant la justice contre le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, car il n’a pas pris les mesures sanitaires indispensables.

    Nombreux, parmi ces policiers, ont été infectés gravement par la « gale ».

    En effet, une vingtaine de migrants ont dû être placés en quarantaine, après avoir subi tardivement un examen médical qui a diagnostiqué des éruptions de gale très contagieuse.

    Des bénévoles, qui ont été employés à retirer des containers les vêtements jetés par les migrants, ont également été infectés.

    D’autant plus qu’ils continuent à arriver par centaines.

    Ce dimanche 21 octobre, plus de 300 migrants ont tenté d’escalader la clôture de barbelés qui devrait théoriquement protéger l’accès au territoire espagnol à Melilla.

    200 parmi eux sont parvenus à pénétrer.

    L’un d’eux est décédé d’un arrêt cardiaque et vingt autres conduits aux urgences pour des coupures et des fractures diverses.

    Six policiers ont été blessés !

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : ©Manuel Gomez pour Dreuz.info.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :