• PAROLE DU GÉNÉRAL JOUHAUD AUX PIEDS NOIRS !

    PAROLE DU GÉNÉRAL JOUHAUD  AUX PIEDS NOIRS !

    Le général Jouhaud, Pied-Noir, numéro deux de l'OAS et ancien Résistant, écrivait dans une note en janvier 1961 :

    PAROLE DU GÉNÉRAL JOUHAUD  AUX PIEDS NOIRS !« Entre la francisation et l’indépendance, n’y a-t-il pas de solution ? Les Français d’Algérie manifestent la crainte de voir la minorité européenne écrasée par la majorité musulmane. A cet égard, deux points me paraissent devoir être soulignés. Il faut d’abord poser cette question les yeux grands ouverts : Si nous croyons les Musulmans irrémédiablement hostiles à notre présence, ne nous faisons aucune illusion ; il nous faut partir ou nous regrouper dans une portion de territoire. Nous partagerons l’Algérie. »

    Un partage de l'Algérie qu'il s'apprêtait à arracher par la force au nom de l'OAS, avant que son arrestation, en avril 1962, l'en empêche.

    J'insiste là-dessus, puisque les admirateurs de l'homme du « je vous ai compris ! », après avoir calomnié les combattants de l'Algérie française en les traitant de fascistes et de nazis, cherchent aujourd'hui à les ridiculiser en les faisant passer pour des pauvres naïfs, pour ne pas dire des précurseurs de SOS Racisme qui auraient menacé l'identité de la France et le petit village de leur idole de devenir « Colombey-les-Deux-Mosquées ». Alors messieurs-dames les gaullistes, où il était le risque de « Colombey-les-Deux-Mosquées » en cas de partage de l'Algérie ? Dîtes-nous, nous attendons votre réponse.

    Mais une chose est sûre : si de Gaulle a refusé le partage de l'Algérie et qu'on ne peut plus rien y faire, aujourd'hui, moins de soixante ans après, c'est du risque de partition du territoire français que l'on parle de plus en plus. Vous ne trouvez pas ça troublant, messieurs les gaullistes ? 
    (« Comment peut-on éviter la partition ? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire : la partition », a dit François Hollande.)

    Général Jouhaud (1905-1995) 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :