• Un Grand monarque qui méprise son peuple.

     Un Grand monarque qui méprise son peuple.Par :Sylvestre Brunaud..

    Un Grand monarque qui méprise son peuple.

     

    Un Grand monarque qui méprise son peuple.

    Voir et entendre dans ces conditions une classe politique du groupe Macron, parler au nom du « peuple Français » alors qu’elle ne représente que les intérêts d’une élite et d’un agenda très souvent contraire aux intérêts du peuple Français, a quelque chose de profondément dérangeant. Cette trahison est pourtant le paradigme de la politique Française depuis des décennies.
    Soit vous faites partie de ceux qui ne voyez pas cela et de ceux qui se prépare , et vous êtes dupes. Complices à votre insu. Dans ce cas, le mal est presque indolore. Sauf votre pouvoir d’achat qui diminue, et votre insécurité qui s’accentue bien que vous soyez de plus en plus surveillé. Soit vous percevez l’architecture de leurs mensonges, et vous en souciez, et cela est extrêmement douloureux. Dans ce cas il se peut que vous soyez a lire le Monde ou le Figaro de gauche complice du système ,en train de lire la façade cachait en "Macroni" ,dont sa politique de Président du peuple ( sic ) rajouter d'un côté le pouvoir d’achat et de l’autre le diminuer ...., pour finalement le récupère, soit par des hausses des prix , taxes , au final le résultat sera nul …il n’y aura pas de croissance , la Croissance ,quelle croissance ? pouvoir d’achat ? mal barré tout ça… le chômage ? pourquoi s’emmerder à bosser … les aides sont là, le travail au black paie + a partir de 15 € /heures pourquoi s'emmerder pour ceux qui veulent bosser ....,alors oui florissant…. la Fiscalité directe ,indirecte tue l’économie de ce pays ...
    Alors !...
    Ce n’est pas qu’ils n’ont rien compris : c’est qu’ils appliquent la doctrine, le plan, et que rien ne va.
    « – 1) Une idéologie officielle à laquelle chacun est supposé adhérer au moins
    passivement ;
    – 2) Un parti unique avec à sa tête un homme susceptible d’être considéré comme un dictateur ; (voir époque ex URSS) ou ne vous ne disposerez de rien ?...
    – 3) Un système de terreur ou de pression soit physique, soit psychique ou morale, dirigé non seulement contre les adversaires déclarés du régime mais aussi certaines fractions désignées de la population ;
    – 4) La mainmise sur les médias ;
    – 5) Le monopôle de l’utilisation des armes à feu ;
    – 6) Une direction centralisée de l’ensemble de l’économie. » Les 6 critères pour définir le totalitarisme, Friedrich, Brzezinski. Nous sommes à 4 sur 6.
    Il y a aussi un autre plan, avec des mesures :
    « 1. Expropriation de la propriété foncière et affectation de la rente foncière aux dépenses de l’Etat.
    2. Impôt fortement progressif.
    3. Abolition de l’héritage.
    4. Confiscation des biens de tous les émigrés et rebelles.
    5. Centralisation du crédit entre les mains de l’Etat, au moyen d’une banque nationale, dont le capital appartiendra à l’Etat et qui jouira d’un monopole exclusif.
    6. Centralisation entre les mains de l’Etat de tous les moyens de transport.
    7. Multiplication des manufactures nationales et des instruments de production ; défrichement des terrains incultes et amélioration des terres cultivées, d’après un plan d’ensemble.
    8. Travail obligatoire pour tous ; organisation d’armées industrielles, particulièrement pour l’agriculture.
    9. Combinaison du travail agricole et du travail industriel ; mesures tendant à faire graduellement disparaître l’antagonisme entre la ville et la campagne.
    10. Education publique et gratuite de tous les enfants. Abolition du travail des enfants dans les fabriques tel qu’il est pratiqué aujourd’hui. Combinaison de l’éducation avec la production matérielle, etc. » – K.Marx & F. Engels, Le manifeste du parti communiste.
    Vous voyez, ils suivent un plan.

    BELLE CHANSON sur le monarque !

    Je retiendrais volontiers son arrogance de monsieur le monarque, qui le conduit régulièrement à des dérapages verbaux,voir honteux , ils sont révélateurs de son être profond. Il en avait déjà donné l’exemple comme candidat, traitant en Algérie la colonisation qui n'a d'ailleurs jamais était colonisée ,mais des départements Français ,voir de « crime contre l’humanité », et comme ministre, déclarant à un ouvrier gréviste que « la meilleure façon de se payer un costard est de travailler »...

    Et bien oui ,il faut le dire mesdames et messieurs On se croirait revenu en 1940, après l’effondrement de juin. Lorsque la France, abasourdie par sa défaite et la disparition honteuse de ses politiciens professionnels, errait sur les routes en se sachant plus que faire ,hélas oui!.Car c’est bien le même esprit d’abandon national qui règne aujourd’hui, en particulier même à Droite. Un abandon qui conduit certains à tous les ralliements, à tous les reniements et à toutes les collaborations...

    Macron  l’homme de la Démocratie (dévoratrice) de l’Europe de Bruxelles. L’homme qui ne croit pas à l’existence d’une culture Française et ses coutumes d'un peuple Chrétien ...

    La bourgeoisie qui méprise le peuple, a toujours été séduite par la gauche surtout quand elle provient de la banque d’affaire... 

    « Je viens d'un pays qui a fait beaucoup de mal, beaucoup de mauvaises choses. »

    On reste abasourdi devant cette vision de la France, présentée à la tribune de l'ONU par notre propre président de la République. Après l'imputation de crime contre l'humanité, prononcée à Alger au débit de la France, l'affirmation qu'il n'y a pas de culture Française, l'hommage rendu à un ancien complice du FLN, le dénigrement des "Gaulois réfractaires" à Copenhague, il ne manquait vraiment que ça pour détruire son pays ...

    Je vous remercie ..

    Sylvestre Brunaud..

    Comme l'avait fait aussi monsieur Hollande avec son ami du FLN ! ...

    Un Grand monarque qui méprise son peuple.Un Grand monarque qui méprise son peuple.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :